Vient de paraître: Café vivre, un recueil de chroniques, la romancière Chantal Thomas évoque ses voyages, sa géographie intime et ses auteurs de chevet.

Chantal Thomas, romancière et essayiste

À l’occasion de la parution de Café vivre, un recueil de chroniques, la romancière et essayiste Chantal Thomas évoque ses voyages, sa géographie intime et ses auteurs de chevet. Entretien parue dans l’Humanité du jeudi 28 mai 2020.

Chantal Thomas a obtenu le prix Femina en 2002 pour les « Adieux à la reine », livre adapté au cinéma par Benoît Jacquot. Photo par Hermance Triay

LITTÉRATURE. « LA LÉGÈRETÉ, LA DÉSINVOLTURE NE SONT PAS DE SAISON » NOUS CONFIE CHANTAL THOMAS

Spécialiste du XVIII e siècle et de Sade, Chantal Thomas est l’auteure de romans historiques, comme les Adieux à la reine, et de récits autobiographiques qui évoquent son enfance à Arcachon (Souvenirs de la marée basse) ou sa découverte de New York dans les années 1970 (East Village Blues). Recueil de chroniques pour la plupart écrites en voyage et parues dans le quotidien Sud-Ouest entre 2014 et 2018, Café vivre emprunte son titre à l’enseigne d’un café de Kyoto. On retrouve dans ces textes les thèmes, les lieux et les auteurs de prédilection de Chantal Thomas, son goût pour la liberté et les chemins de traverse, sa façon si singulière et sensuelle de saisir, par l’écriture, les « traces sur le sable ».

Voir aussi : « Café vivre », le vert tendre du printemps et les huîtres de l’Atlantique

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.